20.07.2017, 09:13  

L'horlogerie suisse poursuit son redressement

chargement
Cette stabilisation signifie la fin de la baisse.

 20.07.2017, 09:13   L'horlogerie suisse poursuit son redressement

Horlogerie - Bonne nouvelle pour les horlogers suisses. Ses livraisons à l'étranger se sont étoffées en juin, pour s'élever à 1,7 milliard de francs. Au premier semestre, elles ont, en revanche, stagné.

Après avoir alterné replis et embellies ces derniers mois, l'horlogerie suisse a stagné au premier semestre. Ses livraisons à l'étranger ont grappillé 0,1% à 9,5 milliards de francs. Une consolidation bienvenue, plus tôt qu'escompté, grâce à un deuxième trimestre réjouissant.

Les exportations horlogères "s'inscrivent globalement dans une tendance stable signifiant la fin de la baisse. Cette stabilisation n'était pas attendue avant la fin de l'année", se félicite la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué publié jeudi.

L'objectif pour l'entier de l'année est déjà atteint après six mois, à la faveur d'un bon deuxième trimestre (+3%), poursuit la FH. Après un recul en avril et un rebond en mai, les livraisons se sont étoffées de 5,3% en juin, à 1,7 milliard de francs.

La FH fait montre, néanmoins, d'un "optimisme prudent". La situation demeure fragile selon les régions. Si la Chine (+21,7%) et le Royaume-Uni (+16,3%) ont largement contribué à la performance semestrielle, les Etats-Unis n'y ont pas pris part.

Net reflux outre-Atlantique

Ils accusent une forte baisse (-5,9%). La morosité dure depuis plus d'un an et la situation ne devrait pas s'améliorer prochainement, selon la FH. Côté asiatique, Taïwan (-19,2%), les Emirats arabes unis (-11,3%) et le Japon (-9,8%) marquent le pas. Hong Kong, premier débouché des garde-temps helvétiques, inscrit une légère progression (+0,5%). Globalement, le continent est demeuré stable (-0,3%).

Le marché européen affiche, pour sa part, une amélioration (+3,3%). L'Italie, l'Espagne et l'Autriche connaissent des croissances modestes. A contrario, la France (-4,2%) et l'Allemagne (-6,1%) peinent à relever la tête, après leur forte contraction début 2016.

Baisse des volumes

Au total, les montres ont atteint une valeur de 8,9 milliards de francs, soit une hausse de 0,7% au regard des six premiers mois de l'an passé. Le nombre de pièces écoulées a, en revanche, fléchi de 3,3% pour tomber à 11,6 millions.

Les articles de moins de 200 francs ont vu autant leur chiffre d'affaires (-11,2%) que leur volume (-5,6%) décliner. Les gammes de 200 à 500 francs et de plus de 500 francs ont enregistré des hausses de revenus de respectivement 3% et 1,3%.

L'affaiblissement du franc ainsi que le swiss made devraient avoir des effets positifs sur l'horlogerie ces prochains mois. Les sous-traitants sont actuellement plus optimistes et "nous confirment" que ce label a permis "de nouvelles activités", avait déclaré, en juin dernier, Jean-Daniel Pasche, président de la FH.

ATS

À lire aussi...

HorlogerieLes exportations horlogères en nette hausse en maiLes exportations horlogères en nette hausse en mai

HorlogerieLes exportations horlogères ont reculé en avrilLes exportations horlogères ont reculé en avril

HorlogerieLes exportations horlogères chutent de 10% en févrierLes exportations horlogères chutent de 10% en février

HorlogerieLa baisse des exportations horlogères suisses se poursuit.La baisse des exportations horlogères suisses se poursuit.

EconomieL'horlogerie suisse a brillé en octobreL'horlogerie suisse a brillé en octobre

Top