08.09.2017, 00:01  

Jimenez est toujours «vert» à Crans-Montana

Abonnés
chargement
Miguel Angel Jimenez a commencé de manière idéale en Valais, pour sa 28e participation!

 08.09.2017, 00:01   Jimenez est toujours «vert» à Crans-Montana

Par ats

GOLF - Le vétéran espagnol a bouclé la première journée en tête.

C’est un visage bien connu qui a pris le meilleur départ dans l’European Masters de Crans-Montana. Miguel Angel Jimenez, en lice pour la 28e fois en Valais, occupe la tête à l’issue du 1er tour.

L’Espagnol de 53 ans a rendu une carte de 64 (-6), ce qui lui a permis de prendre la tête, à égalité avec l’Anglais Tyrrell...

C’est un visage bien connu qui a pris le meilleur départ dans l’European Masters de Crans-Montana. Miguel Angel Jimenez, en lice pour la 28e fois en Valais, occupe la tête à l’issue du 1er tour.

L’Espagnol de 53 ans a rendu une carte de 64 (-6), ce qui lui a permis de prendre la tête, à égalité avec l’Anglais Tyrrell Hatton et l’Australien Scott Hend. Trois hommes qui devancent d’un coup un groupe de six joueurs.

Auteur de sept birdies, à peine entachés par un bogey, Miguel Angel Jimenez a prouvé qu’il était toujours aussi compétitif, même s’il n’est plus tout jeune. L’Espagnol au catogan évolue d’ailleurs depuis quelques années sur le lucratif Senior Tour aux Etats-Unis. Il reste néanmoins fidèle à Crans-Montana, où il a souvent brillé avec notamment une victoire en 2010, et où il est le chouchou du public depuis plusieurs années.

Westwood déçoit

Si le joueur de Malaga a dépassé les attentes hier, cela n’a pas été le cas de plusieurs figures de l’European Masters. Autre fidèle du tournoi valaisan, l’ancien No 1 mondial anglais Lee Westwood ne pointe qu’en 82e position (+1). Cela n’a pas été beaucoup plus brillant pour le tenant du titre suédois Alex Noren, relégué à la 59e place (par). Parmi les ténors, la journée a été encore plus compliquée pour les Anglais Tommy Fleetwood (+2) et Danny Willett (+6).

Comme attendu, les Suisses ne figurent pas aux avant-postes. Le meilleur d’entre eux, le Tessinois Luca Galliano, a joué dans le par (59e place) après un parcours en dents de scie, marqué par six birdies et autant de bogeys. Il devance d’un coup le Genevois Raphaël de Sousa (82e, +1) qui, après un bon début de parcours, a perdu du terrain. Les deux joueurs restent néanmoins en course pour franchir le cut.

Les autres joueurs locaux en lice semblent déjà hors course. C’est le cas pour Benjamin Rusch et Jeremy Freiburghaus (116e, +4), et encore plus pour Jean-Luc Burnier et Arthur Ameil-Planchin (146e, +7).

A noter enfin que cette journée inaugurale a été marquée par un premier «hole-in-one», réussi par l’Américain Daniel Im sur le trou no 8 (par 3). Il s’agit du 999e trou en un coup dans l’histoire du Tour européen. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top