12.09.2017, 00:01  

La Coupe de l’America retrouve ses monocoques

Abonnés
chargement

 12.09.2017, 00:01   La Coupe de l’America retrouve ses monocoques

Par ats

Le tenant de la Coupe de l’America, Emirates Team New Zealand, a annoncé que la prochaine édition de la plus prestigieuse des compétitions de voile se fera sur des monocoques, délaissés lors des trois dernières «Cup» au profit des multicoques.

Ce n’est pas vraiment une surprise, tant les Néo-Zélandais avaient affiché leur attachement aux monocoques lors de la 35e édition...

Le tenant de la Coupe de l’America, Emirates Team New Zealand, a annoncé que la prochaine édition de la plus prestigieuse des compétitions de voile se fera sur des monocoques, délaissés lors des trois dernières «Cup» au profit des multicoques.

Ce n’est pas vraiment une surprise, tant les Néo-Zélandais avaient affiché leur attachement aux monocoques lors de la 35e édition qu’ils ont remportée aux Bermudes fin juin. Le choix du type de bateau a été rendu officiel hier, et ce sera donc bien le retour des monocoques, supplantés par les multicoques depuis 2010.

«La prochaine Coupe de l’America se fera sur des bateaux monocoques de haute performance», a annoncé le defender dans un communiqué. Une équipe de designers, menée par Dan Bernasconi, travaille actuellement sur «différents concepts passionnants de monocoques».

Le choix du monocoque s’est fait de concert avec le challenger de référence, le syndicat italien Luna Rossa, détenu par le patron de l’empire Prada, Patrizio Bertelli. Le milliardaire italien plaide depuis 2013 pour un retour aux monocoques.

Selon les Kiwis, plusieurs éventuels challengers ont été consultés sur le type de bateau et la grande majorité se serait prononcée en faveur des monocoques.

Le format de la compétition doit être dévoilé à la fin du mois de septembre.

La 36e édition devrait se jouer en 2021 à Auckland. La 35e édition de la plus ancienne compétition internationale sportive a été remportée par Emirates Team New Zealand le 26 juin aux Bermudes, face au defender américain, Oracle Team USA.

Selon la tradition, le nouveau détenteur du trophée choisit la date, le format et les règles de la prochaine édition, en accord avec son challenger de référence. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top