09.09.2017, 00:01  

Un an plus tard, Scott Hend rêve de revanche à Crans

Abonnés
chargement
Scott Hend ne devra pas baisser sa garde. Le Sud-Africain Darren Fichardt ne compte en effet qu’on coup de retard.

 09.09.2017, 00:01   Un an plus tard, Scott Hend rêve de revanche à Crans

Par ats

GOLF - Battu en barrage en 2016, l’Australien a pris la tête des European Masters hier.

Il y a une année, Scott Hend avait laissé échapper la victoire à l’Omega European Masters à Crans-Montana en barrage contre le Suédois Alex Noren. Aujourd’hui, Hend est en tête après deux tours.

Hend, âgé de 44 ans, n’est pas le plus jeune. L’Australien a disputé la majorité de sa carrière sur le Tour asiatique. Sur le circuit...

Il y a une année, Scott Hend avait laissé échapper la victoire à l’Omega European Masters à Crans-Montana en barrage contre le Suédois Alex Noren. Aujourd’hui, Hend est en tête après deux tours.

Hend, âgé de 44 ans, n’est pas le plus jeune. L’Australien a disputé la majorité de sa carrière sur le Tour asiatique. Sur le circuit européen, il avait fêté deux succès en 2014. La troisième lui avait échappé de peu l’an dernier sur le Haut-Plateau. Il pourrait bien se rattraper cette année.

Toutefois, Hend n’a de loin pas encore gagné. Le Sud-Africain Darren Fichardt ne compte qu’un coup de retard. Dans ses plus proches poursuivants, l’Anglais Matthes Fitzpatrick, l’un des plus sûrs espoirs européens, se tient à distance respectable (à 5 coups). Il avait terminé deuxième à Crans-Montana en 2015 derrière Danny Willett. Il avait perdu ce jour-là le derby de la ville de Sheffield. Cette fois-ci, Willett n’est pas dans le coup puisqu’il ne pointe qu’à la 137e place sur 155 classés.

Un Suisse passe le cut

Chéri du public valaisan, l’Espagnol Miguel Angel Jimenez (53 ans), vainqueur en 2010, co-leader au terme de la première journée, est tombé à la 32e place après avoir rendu une carte à 73 coups. L’Anglais Lee Westwood a réussi le cut pour les tours finals pour deux coups, tandis que son compatriote Tommy Fleetwood, un des favoris, n’a pas passé le premier couperet.

Il y aura un Suisse présent à l’occasion des deux derniers tours du week-end. Le Tessinois Luca Galliano, qui vit à Côme, a réussi à se qualifier mettant fin à une disette de deux ans du côté helvétique. Celui qui passe la plupart de son temps sur le Pro Golf Tour, le troisième échelon, a réalisé le cut au coup près. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top