05.09.2017, 17:32  

De l'Australie à la Norvège, le défi planétaire du Neuchâtelois Alexandre Balmer

Abonnés
chargement
1/2  

 05.09.2017, 17:32   De l'Australie à la Norvège, le défi planétaire du Neuchâtelois Alexandre Balmer

Mondiaux - Le Chaux-de-Fonnier Alexandre Balmer traverse la planète pour participer à deux championnats du monde en quinze jours.

En quinze jours, Alexandre Balmer (17 ans) va participer à deux championnats du monde. Le junior de La Chaux-de-Fonds sera d’abord au départ ce jeudi (7h en Suisse) de la course des juniors aux Mondiaux de VTT à Cairns, en Australie. Une fois cette compétition terminée, il devra se préparer pour une autre épreuve de haut niveau, les Mondiaux sur route à Bergen, en Norvège où il sera en lice le...

En quinze jours, Alexandre Balmer (17 ans) va participer à deux championnats du monde. Le junior de La Chaux-de-Fonds sera d’abord au départ ce jeudi (7h en Suisse) de la course des juniors aux Mondiaux de VTT à Cairns, en Australie. Une fois cette compétition terminée, il devra se préparer pour une autre épreuve de haut niveau, les Mondiaux sur route à Bergen, en Norvège où il sera en lice le vendredi 22 septembre.

Du Queensland australien aux fjords norvégiens, en repassant par les Montagnes neuchâteloises entre le 12 et le 17 septembre, il relève un défi planétaire. Avec de belles émotions en prime (lire encadré).

Le périple planétaire d'Alexandre Balmer. Infographie: François Allanou

Chrono sacrifié

Parti le 29 août avec l’équipe de Suisse de VTTen Australie, Alexandre Balmer n’appréhendait pas trop ces longs voyages. «Cela fait longtemps que je n’ai pas pris l’avion pour aller aussi loin, mais quand j’étais petit j’avais l’habitude de partir au Brésil en famille», raconte le sociétaire du Cimes Cycle. «Il s’agit surtout de soigner certains détails. Le décalage horaire avec l’Australie est de huit heures, et il faut bien s’y préparer. J’ai surtout fait attention à ne pas arriver trop fatigué dans l’avion. Sinon, à cause de la climatisation, on tombe plus facilement malade.»

Le staff technique de la fédération suisse (Swiss Cycling) s’est chargé de bien encadrer et conseiller les membres de son cadre avant de traverser la terre. Alexandre Balmer a aussi posé ses conditions pour ne pas se brûler les ailes. «J’ai demandé à ne pas participer au contre-la-montre des juniors sur route, prévu le 19 septembre», explique-t-il. «Cela aurait représenté trop de charge et trop de stress. Même si je suis champion de Suisse du chrono, cela n’aurait servi à rien de participer à cette course sans être bien préparé. En fait, depuis la conquête de ce titre national, je ne suis plus remonté sur un vélo de chrono.»

Depuis ce 21 juin, le prodige des Montagnes neuchâteloises a conquis deux médailles nationales (bronze sur route en ligne et argent en VTT) et une médaille européenne (argent en VTT). Pour l’instant, il tient son pari de monter sur un podium à chaque championnat. «C’est surtout parce que j’essaie de préparer chacune de ces échéances à la perfection et c’est pour cela que je préfère faire l’impasse sur le chrono à Bergen», relevait-il avant son départ pour l’Australie.

>> A lire aussi: "Des Neuchâtelois bien à l’heure"

Aelxandre Balmer se concentrera sur l'épreuve sur route après son retour d'Australie. Photo: Christian Galley

"Que" 25 courses en 2017

Avant de s’imposer à la Barrillette le dimanche 27 août, il avait ainsi pris soin de bien choisir son vélo de VTT avant de quitter le sol helvétique. «Nous avons le droit de n’en prendre qu’un seul, et il s’agit de ne pas se tromper», indique-t-il. «Ce n’est pas évident, car les images cueillies sur internet ne sont pas toujours très fiables quant à la configuration du parcours et à la qualité du terrain. J’espère avoir fait juste.» Le modèle avec double suspension avait fini par le convaincre, avant qu’il soit contraint d’en changer (lire encadré).

On le voit, ce jeune homme ne laisse rien au hasard, mais n’a-t-il pas peur d’en faire trop? «Je suis peut-être le seul cycliste au monde à disputer ces deux Mondiaux et c’est une fierté pour moi, mais je ne cours pas forcément davantage que les autres», assure-t-il. «En tout, je vais disputer 25 courses cette année. C’est beaucoup moins que certains autres juniors. D’ailleurs, après les Mondiaux à Bergen, je vais observer une pause de cinq mois sans compétition. C’est grâce à cela que j’arrive à conserver la gniaque en course. Mais il ne faut pas croire, comme certains le pensent, que ce je fais est facile.» Surtout pas.

Il faut être animée d’une sacrée passion et posséder une très grosse dose d’énergie. Cet adolescent en a revendre, mais il conserve les très claires. «Mon premier objectif est de revenir avec une médaille d’Australie», affirme-t-il. «Ensuite, sur la route, je n’aurais rien à perdre. La tactique a plus d’importance en cyclisme traditionnel qu’en VTT et tout ne dépend pas seulement de ma propre performance. C’est pour ça que j’ai très bien préparé cette première échéance.»

Rêve doré en Australie

Le rêve australien du Chaux-de-Fonnier est doré. «Je sais que si je suis en forme, je peux monter sur le podium. J’ai consenti beaucoup de sacrifices pour y parvenir en prenant deux semaines de vacances à mon travail (réd: apprenti polymécanicien) et j’ai envie de réussir ce défi. J’ai laissé échapper le maillot national lors des championnats de Suisse de VTT, alors pourquoi ne pas revenir avec le maillot mondial d’Australie Cette saison, je suis le seul Européen à avoir figuré dans le top-10 de chaque épreuve de juniors series auxquelles j’ai participé. Je peux donc réussir un gros coup.»

Alexandre Balmer espère refaire ce geste jeudi à Cairns. Photo: sp

Avec huit breloques en tout depuis le début de sa jeune carrière, Alexandre Balmer possède déjà une belle collection. Mais il veut encore garnir les murs de sa chambre. «Au début de l’année, je voulais quatre médailles dont deux titres. Là, j’ai un titre et deux médailles. Il me manque donc une médaille d’or. Cela dit, je suis déjà hypercontent de ma saison.» Et il a de quoi, même si son palmarès ne demande qu’à s’enrichir. 

Alexandre Balmer a frisé la catastrophe

Le périple d’Alexandre Balmer a failli tourner court. Le Chaux-de-Fonnier a été victime d’une grosse chute mardi à l’entraînement en Australie. Tombé vers l’avant sur le sable du parcours des Mondiaux, il a amorti sa culbute avec ses mains.

Apparemment, le coureur du Cimes Cycle s’en sort physiquement sans trop de mal. Au niveau du matériel, les conséquences de cet accident sont importantes: cadre fissuré et inutilisable. Après moult recherches, dont l’éventualité de l’envoi d’un nouveau cadre par courrier express, une solution a été trouvée sur place.

Les responsables de la sélection helvétique ont réussi à trouver un cadre adapté à sa grande taille, et le Chaux-de-Fonnier devrait pouvoir s’entraîner sur nouveau vélo ce mercredi. Soit un jour avant sa course prévue jeudi après-midi à Cairns (7h du matin en Suisse).


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

VTTAlexandre Balmer vise une médailleAlexandre Balmer vise une médaille

Alexandre Balmer vise une médaille

Deux Neuchâtelois participent aux Européens aujourd’hui en Italie. Grande première pour Chrystelle Baumann.

  29.07.2017 00:01
Abonnés

Championnats de SuisseAlexandre Balmer, Valère Thiébaud et Justin Paroz médaillés nationaux sur le chronoAlexandre Balmer, Valère Thiébaud et Justin Paroz médaillés nationaux sur le chrono

Top