13.09.2017, 00:01  

Les maillots à l’origine de la suspension?

Abonnés
chargement
Florian Kolly (à gauche) et le HC Université Neuchâtel sont ou étaient censés commencer leur championnat samedi.

 13.09.2017, 00:01   Les maillots à l’origine de la suspension?

HOCKEY SUR GLACE - Selon la Ligue, le HC Université Neuchâtel (Swiss Regio League) n’a pas rempli tous les critères.

Coup de tonnerre dans le petit monde du hockey helvétique! A quatre jours du début du championnat de Swiss Regio League, le HC Université Neuchâtel a été suspendu par le Comité du sport espoir et amateur (CSEA) de la Swiss Ice Hockey League. Selon le communiqué de la Ligue transmis hier, le club du Littoral n’a pas rempli les...

Coup de tonnerre dans le petit monde du hockey helvétique! A quatre jours du début du championnat de Swiss Regio League, le HC Université Neuchâtel a été suspendu par le Comité du sport espoir et amateur (CSEA) de la Swiss Ice Hockey League. Selon le communiqué de la Ligue transmis hier, le club du Littoral n’a pas rempli les conditions requises pour participer au championnat. Lesquelles? Mystère, à l’exception peut-être d’une histoire de maillots. Oui, de maillots.

«Il s’agit de manquements au niveau administratif», résume le président de la section romande de la Regio League, Philippe Raboud, qui ne veut pas se prononcer davantage puisque le dossier est désormais entre les mains d’un des juges uniques de la Ligue, chargé d’ouvrir une procédure juridique.

«Dans le document reçu ce matin (hier), je n’ai pas plus d’informations», assure pour sa part le président du HC Uni, Grégoire Matthey. Pour lui, cette suspension est tout simplement dénuée de fondements. «Nous ne pouvons nous reprocher aucun manquement administratif. J’ai le sentiment qu’il s’agit d’une décision politique, prise par quelques membres de la Ligue.»

Faible comme argument

Cette histoire de maillots, parlons-en justement. D’après une source proche du club, les dirigeants du Littoral n’auraient pas respecté le délai d’envoi du nouveau design des chandails pour la saison qui débute samedi. A l’instar d’autres clubs de la Swiss Regio League. «Ce serait un peu faible comme argument pour nous exclure, d’autant que cela ne constitue pas une condition pour participer ou non au championnat. Si c’est le cas, il s’agit d’une raison prétexte», souffle Grégoire Matthey.

Réuni en conclave hier soir, le comité d’«Uni» ne veut pas précipiter sa contre-attaque juridique. Concrètement, les Neuchâtelois ont deux jours pour faire recours contre cette suspension. «Nous sommes déterminés à nous battre contre cette décision qui ne se base pas sur grand-chose. Mais nous ne voulons pas agir dans la précipitation. Nous allons tout analyser avec nos avocats avant de nous défendre», explique Grégoire Matthey.

En attendant, la première équipe va continuer à se préparer pour la venue samedi (17h30) de Seewen au Littoral. «Nous jouerons samedi ou peut-être pas. Mais nous jouerons bien une fois», conclut le président des Aigles qui pourraient voir leur envol retardé. Pour une histoire de maillots, vraiment? avec julián Cerviño

Conditions financières remplies

«Il ne s’agit pas d’une question d’argent.» Le président de la Suisse romande pour la Regio League, Philippe Raboud, est formel. En proie à des difficultés financières la saison passée, Université Neuchâtel a réduit sa masse salariale pour assurer sa participation en Swiss Regio League cette année. Les clubs de cette catégorie de jeu se sont d’ailleurs retrouvés en séance avec la Ligue dernièrement. Lors de cette dernière, le club neuchâtelois a bien fourni les garanties nécessaires à ce niveau auprès des instances dirigeantes helvétiques.

Dans le pire des scénarios En cas d’exclusion des Aigles – si cela devait être véritablement le cas –, le championnat pourrait se disputer avec onze équipes au lieu de douze. Philippe Raboud a également confirmé qu’une formation de première ligue pourrait être repêchée à l’échelon supérieur. Le président «romand» n’a pas caché non plus que certaines d’entre elles avaient été contactées après l’annonce de l’ouverture de la procédure. Tout en précisant attendre d’abord la décision définitive de l’«affaire» du HC Uni.

Deux prétendants romands Du côté du groupe romand, Sierre et GE Servette II pourraient être deux des prétendants à la place laissée (éventuellement) vacante par les Neuchâtelois. La saison passée, ces clubs s’étaient portés candidats à la future Swiss Regio League, mais n’avaient pas gagné leur place sur la glace.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top