14.08.2017, 00:01  

Un neuvième podium pour Tom Lüthi cette saison

Abonnés
chargement
Thomas Lüthi n’était visiblement pas mécontent de son troisième rang à Spielberg.

 14.08.2017, 00:01   Un neuvième podium pour Tom Lüthi cette saison

Par ats

MOTOCYCLISME - Le Bernois a pris la troisième place du Grand Prix d’Autriche en Moto2.

Thomas Lüthi a pris la troisième place de la Moto2 du Grand Prix d’Autriche à Spielberg. Le leader du championnat du monde, Franco Morbidelli s’est imposé et s’envole au classement général.

Lüthi est monté sur le podium pour la 9e fois en onze courses cette saison. Pas sûr que ce nouvel accessit le ravisse. Une semaine après sa victoire à...

Thomas Lüthi a pris la troisième place de la Moto2 du Grand Prix d’Autriche à Spielberg. Le leader du championnat du monde, Franco Morbidelli s’est imposé et s’envole au classement général.

Lüthi est monté sur le podium pour la 9e fois en onze courses cette saison. Pas sûr que ce nouvel accessit le ravisse. Une semaine après sa victoire à Brno, l’Emmentalois doit céder du terrain à Morbidelli au Championnat du monde. L’Italien a fait passer son avance de 9 à 26 points (207-181) alors qu’il reste sept Grand Prix.

Parti en 5e position de la grille de départ, Lüthi s’est rapidement retrouvé troisième. Il a livré un duel serré avec l’Espagnol Alex Marquez, le coéquipier de Morbidelli pour la deuxième place. Le Bernois a essayé à plusieurs fois de le passer mais à la réaccélération, le pilote ibérique reprenait sa place. Lüthi n’a vu la roue de Morbidelli que le temps de quelques tours. Il a essayé d’attaquer le leader du championnat du monde plus d’une fois, sans succès. Sur une énième tentative, il s’est retrouvé rejeté au troisième rang.

«C’était un peu frustrant parce que j’avais l’impression d’avoir la meilleure vitesse», a expliqué le champion du monde 125cc de 2005. «Je pense qu’Alex avait la même impression et il a toujours su me contrer. Du coup ça a fait le bonheur de Franco qui a pu piloter devant nous sans être franchement dérangé.» Bien entendu, le Bernois de 30 ans est satisfait de son 56e podium en 244 courses. «Il reste sept courses, il peut encore se passer beaucoup de choses», a jugé Lüthi.

Dominique Aegerter a terminé au 9e rang, son 5e top 10 de la saison alors que Jesko Raffin, 18e, est resté une nouvelle fois hors des points. «Forcément qu’après plusieurs déceptions, je suis content de cette place», a avoué le pilote Suter.

Dovizioso tenace

La course MotoGP a offert un superbe duel entre Andrea Dovizioso et le leader du championnat Marc Marquez. L’Italien a réussi à placer sa Ducati devant la Honda de l’Espagnol en résistant aux assauts du champion du monde jusque dans les derniers mètres de course. Le podium est complété par Dani Pedrosa (Honda). Seulement 6e, Maverick Viñales cède la deuxième place du championnat à Dovizioso. Longtemps à la lutte avec les hommes de tête, Valentino Rossi a terminé à la 7e place à 8’’995. Mais l’Italien conserve sa quatrième place au général avec deux longueurs d’avance sur Pedrosa.

En Moto3, l’Espagnol Joan Mir (Honda) s’est imposé, renforçant ainsi sa place en tête du championnat du monde de la catégorie, avec une avance de plus de trois secondes sur l’Allemand Philipp Oettl et l’Espagnol Jorge Martin. Mir, parti de la quatrième ligne en 10e position après les qualifications, a signé au pied des Alpes autrichiennes son septième succès de la saison après le Qatar, l’Argentine, la France, la Catalogne, l’Allemagne et la République Tchèque, en onze courses. ats

un avenir encore incertain

Rien n’est encore décidé. Sur quelle moto et dans quelle catégorie Tom Lüthi évoluera-t-il la saison prochaine? Le directeur de KTM Pit Beirer avait laissé entendre que tout pourrait être réglé ce week-end en Autriche. Il n’en sera rien.

«Nous ne nous laissons pas mettre sous pression», assure le manager de Lüthi, Daniel Epp. «Il y a différentes options. Il n’en va pas seulement pour la saison 2018 mais aussi pour les perspectives d’un avenir plus lointain.»

Ainsi, il n’est toujours pas certain si Lüthi et son team 2018 vont passer du fabricant allemand Kalex à la marque autrichienne. Il semblerait que le Team Marc-VDS du milliardaire Marc van der Straten soit aussi entré dans la danse.

En Moto2, l’écurie espagnole aligne Franco Morbidelli et Alex Marquez. En MotoGP, Jack Miller et Tito Rabat devraient être remplacés par deux nouveaux pilotes la saison prochaine. L’un des guidons reviendra à Morbidelli, pour la deuxième place dans la catégorie reine, l’Emmentalois entrerait en ligne de compte pour accompagner son rival de la Moto2. Le manager de l’équipe Michael Bartholemy s’est exprimé sur le site speedweek.com: «Si je réfléchis à la liste des candidats potentiels, Tom appartient assurément à cette liste.» De son côté, Daniel Epp se contente d’un: «Tout est possible.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top