27.05.2017, 00:01  

Mal embarquée, la Suisse fait bloc et maîtrise la Suède

Abonnés
chargement
La Suisse (ici Madlaina Matter et Linda Kronenberg) a réussi à limiter les assauts du grand espoir du volley suédois, Isabelle Haak.

 27.05.2017, 00:01   Mal embarquée, la Suisse fait bloc et maîtrise la Suède

VOLLEYBALL - Supérieures, les Suissesses ont logiquement battu les Scandinaves à la Riveraine.

Pari réussi. En parvenant à conquérir le public de la Riveraine, l’équipe de Suisse féminine a rempli sa mission neuchâteloise. Ils étaient d’ailleurs plus de 220, hier, à avoir fait le déplacement pour le match amical contre la Suède. Une affluence plus que respectable compte tenu des nombreux départs en raison de l’Ascension et du retour des beaux jours...

Pari réussi. En parvenant à conquérir le public de la Riveraine, l’équipe de Suisse féminine a rempli sa mission neuchâteloise. Ils étaient d’ailleurs plus de 220, hier, à avoir fait le déplacement pour le match amical contre la Suède. Une affluence plus que respectable compte tenu des nombreux départs en raison de l’Ascension et du retour des beaux jours qui n’incitaient guère à se cloîtrer dans une salle. «Nous attendions plus de 200 spectateurs, nous en avons eu 227. Nous sommes satisfaits», lâchait le vice-président du NUC Antoine Benacloche.

Contre un adversaire moins bien classé au niveau mondial – la Suède occupe le 115e et dernier rang, la Suisse le 44e –, les Helvètes ont connu quelques difficultés à se mettre dans le rythme avant de prendre l’ascendant sur les Scandinaves et de s’imposer 3-1.

Après un premier set compliqué où les Suissesses ont dû s’arracher pour l’emporter 30-28, elles ont laissé filer le troisième 23-25. Un accident de jeunesse. «Nous avons commis trop de fautes au service et trop d’erreurs individuelles dans le jeu. L’entrée d’Elise Boillat dans le troisième set a stabilisé notre groupe», expliquait le sélectionneur national, Timo Lippuner.

Belle attitude défensive

Plus solides à la réception et plus explosives au filet avec la Jurassienne de Kanti Schaffhouse, les Suissesses ont facilement contrôlé les 3e et 4e manches pour les remporter 25-15 et 25-19. Mieux, elles sont même parvenues à bloquer plusieurs fois le grand espoir du volley scandinave, Isabelle Haak, auteure de 27 points hier soir.

Désignée meilleure joueuse du championnat de France avec Béziers la saison passée, la Suédoise était arrivée hier à Neuchâtel, quelques heures après avoir signé son contrat avec le club italien de Scandicci. «J’ai apprécié l’attitude défensive que nous avons montrée dans ces deux sets, et la manière avec laquelle nous avons réussi à trouver des solutions lorsque les Suédoises nous gênaient», livrait le Soleurois.

La Suisse retrouvera une deuxième fois la Suède, aujourd’hui à Oron, avant de mettre le cap sur la Bulgarie où l’attend le deuxième tour qualificatif pour les Mondiaux de Tokyo 2018.

Intégrées dans la poule C, les Suissesses défieront la Bulgarie (mercredi), la Turquie (jeudi), le Kosovo (vendredi) et le Monténégro (samedi). Le premier des groupes est qualifié pour le Japon alors que le deuxième devra passer par un ultime tour. «Nous voulons revenir de Sofia avec deux succès, contre les Kosovares et les Monténégrines. Les deux autres nations, soyons honnêtes, ne sont pas à notre portée», avouait Timo Lippuner.

suisse - suède 3-1 (30-28 23-25 25-15 25-19)

Riveraine: 227 spectateurs. Arbitres: Wolf et Stanisic.

Suisse: Kronenberg (6), Matter (11), Storck (20), S. Troesch (0), Künzler (21, cap.), Sulser (8); Dalliard (libero); Pierret (1), Deprati (libero), Marx (1), Boillat (4).

Suède: L. Andersson (2), Wasserfaller (9, cap.), Haak (27), Rix (9), Hellvig (5), F. Andersson (4); Sjöberg (libero).

Notes: La Suisse joue sans Halter (blessée); la Suède sans Alexandra ni Rebecka Lazic (pas convoquées). Durée du match: 1h39’ (29’ 24’ 21’ 25’).

au filet

photo Installés dans le même hôtel, l’équipe de Suisse de football et la sélection nationale de volley ont immortalisé leur rencontre avec une photo de famille. «Nous avons demandé à Vladimir Petkovic, et il a tout de suite accepté. C’était cool de sa part», déclare Philippe Enkerli, le team manager des Helvètes.

baptême Egalement team manager du NUC en Coupe d’Europe et arbitre, Philippe Enkerli sera engagé pour la première fois de sa carrière à des championnats d’Europe M16 filles. Le Bernois se rendra en Bulgarie du 22 au 29 juillet.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top