Neuchâtel Xamax FCS
 11.09.2017, 00:01  

Occasion en or de recoller à la tête

Abonnés
chargement

 11.09.2017, 00:01   Occasion en or de recoller à la tête

CHALLENGE LEAGUE - Xamax FCS peut revenir à hauteur de Schaffhouse s’il gagne à Wil.

Neuchâtel Xamax FCS n’est plus que troisième du classement de Challenge League, à trois points de Schaffhouse et deux de Servette. Mais la victoire des Genevois hier sur le leader (3-2) – qui égare ses premiers points de la saison – peut permettre aux «rouge et noir» de revenir à égalité en tête. Pour autant que les hommes de...

Neuchâtel Xamax FCS n’est plus que troisième du classement de Challenge League, à trois points de Schaffhouse et deux de Servette. Mais la victoire des Genevois hier sur le leader (3-2) – qui égare ses premiers points de la saison – peut permettre aux «rouge et noir» de revenir à égalité en tête. Pour autant que les hommes de Michel Decastel l’emportent ce soir à Wil (20 heures).

Si la perspective est alléchante, les Xamaxiens devront revenir de l’IGP Arena avec trois points en poche. «Nous y allons pour l’emporter», attaque le boss de la Maladière. «Mais cette équipe, même rajeunie, est toujours difficile à manœuvrer. Et elle essaie de produire du jeu avec un 4-1-4-1 bien en place. Pour preuve, les Saint-Gallois n’ont perdu que 1-0 à Genève.» Le déplacement chez l’avant-dernier ne s’apparente donc pas à une promenade de santé. «Cette équipe a besoin de points et si nous ne sommes pas concentrés à 100%, nous pouvons perdre contre tout le monde», reprend Michel Decastel.

Même s’ils ont remporté leur dernier match, les Xamaxiens restent sur 45 minutes laborieuses lors de la victoire acquise sur Rapperswil voici deux semaines (2-0). «Notre deuxième mi-temps est oubliée. Nous avions livré une bonne première période, au terme de laquelle nous aurions dû mener bien plus largement que 2-0. Ensuite, j’ai été forcé d’effectuer deux changements avant l’heure de jeu. Notre adversaire a pris confiance, s’est montré malin, et nous avons dû nous contenter de défendre notre avantage», se souvient Michel Decastel.

Pour que tout son monde reste sur le qui-vive, les Neuchâtelois ont disputé deux matches amicaux. Deux victoires assorties de neuf buts propices pour repartir du bon pied. «Nos deux succès (4-1 contre Young Boys II et 5-1 à Portalban) nous ont permis de garder le rythme et de donner du temps de jeu à tout le monde. La pause a fait du bien. Les gars ont bien pu récupérer. Il fallait un peu décompresser», assure encore Michel Decastel, qui voudra de l’efficacité avant tout ce soir. «Nous devrons convertir nos occasions pour ne pas nous mettre dans une situation délicate.»

Visés par certaines critiques, les anciens du groupe xamaxien se devront d’être irréprochables pour ne pas s’attirer de nouveaux reproches. «Mes joueurs expérimentés sont conscients que des jeunes poussent et que rien n’est acquis. Ils travaillent pour conserver leur place, ils ont compris, mais il faut parfois le leur répéter», glisse Miche Decastel.

Pour ce long déplacement saint-gallois, le technicien de la Maladière disposera de quasiment tout son monde. Seul Qela garnit encore l’infirmerie. Alignés hier avec la deuxième équipe en deuxième ligue, Farine, Alic, Kilezi et Escolano ne seront vraisemblablement pas du voyage. epe


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top