Votations cantonales du 24 septembre 2017
 08.09.2017, 00:01  

La torrée pour le NHOJ réunit 500 personnes sur la place de la Gare à La Chaux-de-Fonds

Abonnés
chargement
1/4  

 08.09.2017, 00:01   La torrée pour le NHOJ réunit 500 personnes sur la place de la Gare à La Chaux-de-Fonds

LA CHAUX-DE-FONDS - La "torrée de la cohésion" a réunit quelque 500 personnes jeudi soir sur la place de la Gare à La Chaux-de-Fonds. L'occasion de recueillir nombre de témoignages de Neuchâtelois.

Cinq cents personnes, 700 gobelets, 600 portions de saucisson. C’est à cette jauge que le chargé de communication de la Ville de La Chaux-de-Fonds, Giovanni Sammali, a mesuré le succès de ce que l’on pourrait appeler la «torrée de la cohésion», à deux pas du site retenu pour le nouvel hôtel judiciaire à La Chaux-de-Fonds, sur lequel les Neuchâtelois votent jusqu’au 24 septembre. C’était hier, en toute fin de journée, sur la place de la Gare....

Cinq cents personnes, 700 gobelets, 600 portions de saucisson. C’est à cette jauge que le chargé de communication de la Ville de La Chaux-de-Fonds, Giovanni Sammali, a mesuré le succès de ce que l’on pourrait appeler la «torrée de la cohésion», à deux pas du site retenu pour le nouvel hôtel judiciaire à La Chaux-de-Fonds, sur lequel les Neuchâtelois votent jusqu’au 24 septembre. C’était hier, en toute fin de journée, sur la place de la Gare. Au téléphone plus tôt dans la journée, il disait attendre 350 personnes, compte tenu du jour, de l’heure et de la météo.

Mais c’est finalement sous un ciel de coucher de soleil que la fête – la manifestation était voulue conviviale – s’est déroulée, avec à l’accordéon, en particulier pour l’hymne neuchâtelois, le Chaux-de-Fonnier Gil Sonderegger, qui habite aux Bois et travaille à Cornaux.

Combien de gens du Bas?

La question qui tarabustait l’observateur? Combien de Neuchâtelois du Bas ont-ils participé à ce rassemblement de soutien au projet de nouvel hôtel judiciaire, le Nhoj comme on l’appelle en attendant qu’il se réalise? Les quelques quidams à qui on a demandé s’ils reconnaissaient quelqu’un n’en savaient rien. Remarque d’une connaissance du Littoral: «Tout ce que je peux dire, c’est qu’il n’y avait pas d’embouteillage dans les gorges du Seyon.» Au service, quelqu’un a remarqué passablement d’habitants du Val-de-Ruz. Et du côté de la magistrature, au moins autant d’avocats et de juges du barreau du Bas que du Haut. Sauf les référendaires, pourtant invités (lire ci-contre).

A l’heure des discours, voulus brefs, seuls le conseiller d’Etat Alain Ribaux, en charge de la justice, le président du Conseil communal chaux-de-fonnier Théo Huguenin-Elie et celui de l’association Run Daniel Rotsch se sont exprimés. Tous ont bien sûr défendu le Nhoj. «Nous voulons un nouvel élan pour le canton, osons!», a par exemple lancé Alain Ribaux. Ou Théo Huguenin-Elie, paraphrasant Blaise Cendrars: «D’un seul souffle incandescent, je suis l’autre», invitant les Neuchâtelois à cesser leurs querelles et à voter non seulement oui au Nhoj, mais oui, oui, oui aux trois objets qui touchent à cette cohésion cantonale. Mais c’est de loin le plaidoyer grinçant de Me Auclair, alias l’humoriste Vincent Kohler, qu’a le plus applaudi un public conquis (lire ci-dessous). «C’est des hommes comme ça qu’il nous faut», a même lâché une auditrice. Le temps d’écouter l’avocat de la Question neuchâteloise, et il ne restait plus de saucisson, liquidé en moins d’une demi-heure.

Croisé un peu plus tard, l’ancien conseiller national du Haut comme du Bas François Jeanneret nous a confié être monté comme doyen des conseillers d’Etat, pour montrer que «dans des moments difficiles nous sommes aux côtés du Conseil d’Etat», venu au complet.

Le graffeur Soy terminait alors sa fresque sur fond de drapeau neuchâtelois, avec une fermeture éclair s’ouvrant sur une poignée de mains. Devant laquelle on pouvait se faire photographier!

Opposants dérangés

«Ce qui nous dérange, c’est que sous couvert de cohésion cantonale que nous défendons tous, le canton fait de la propagande pour le nouvel hôtel judiciaire aux frais du contribuable.» Membre du comité référendaire contre ce Nhoj à La Chaux-de-Fonds, l’avocat à Neuchâtel Marc Zürcher répète que les opposants n’excluent pas une contestation juridique du résultat du vote du 24 septembre, s’il est serré en leur défaveur. Déjà dans la balance, les 15 000 fr. (sans compter les prestations en nature) payés par les collectivités pour la fête d’hier, contre les 10 000 francs de fonds privés de leur campagne.

La Question de Kohler

L’Appel du 7 septembre de Me Auclair, alias Vincent Kohler, a été salué par une tempête de rires et d’applaudissements. Il vient «d’une ville du Haut qui est au plus bas dans un canton qui a des hauts et des bas, surtout dans le Haut, et qui dit tout haut ce que les gens pensent tout bas». Il saluait cette grande fête de la réunification où La Chaux-de-Fonds attend «son nouvel Eldorado, j’ai nommé son nouvel hôpital judiciaire! ... euh, hôtel judiciaire, même si c’est bien l’injustice qu’il faut soigner.» Le mariage de raison conclu en 1848 entre Madame Lebas et Monsieur Delachaux se délite... Me Auclair plaidait pour l’ouverture d’une Question neuchâteloise. A cette question neuchâteloise, «il y a la réponse neuchâteloise ou la réponse jurassienne, un espace, deux demi-cantons, le canton du Jura ici présent et le canton de Neuchâtel, ici mais un peu moins présent»... La révolution naît de l’inégalité, et si celle-ci demeure, «il faut d’urgence construire cet hôtel judiciaire pour prononcer très vite le divorce entre Haut et Bas. Le Haut a envie d’enlever le Bas, le Bas a envie d’enlever le Haut et le canton finira par se retrouver à poil.»

Me Auclair s’adressait par ailleurs à certains «avocats du diable qui ne veulent pas monter. Trente minutes, vous vous rendez compte! 30 minutes pour aller condamner un type à 15 ans de prison pour retard dans ses paiements de tranches d’impôts. Alors que ce même avocat, s’il avait voté oui au Transrun, serait peut-être arrivé à l’heure pour l’acquitter!» cld


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

DébatFaut-il un nouvel hôtel judiciaire?Faut-il un nouvel hôtel judiciaire?

VOTATION CANTONALELes partisans du nouvel hôtel judiciaire mettent le turboLes partisans du nouvel hôtel judiciaire mettent le turbo

VotationsVotations cantonales: pour ou contre le Nouvel Hôtel judiciaire?Votations cantonales: pour ou contre le Nouvel Hôtel judiciaire?

LA CHAUX-DE-FONDS«Construire un hôtel judiciaire unique générera, en fait, des économies»«Construire un hôtel judiciaire unique générera, en fait, des économies»

VotationNouvel hôtel judiciaire: les Neuchâtelois voteront le 24 septembreNouvel hôtel judiciaire: les Neuchâtelois voteront le 24 septembre

live
VotationsLes Neuchâtelois disent non au NHOJ et oui au reste, les réactionsLes Neuchâtelois disent non au NHOJ et oui au reste, les réactions

Top