02.08.2015, 18:48

Oerlikon souffre toujours et continue de licencier

chargement

En crise, OC Oerlikon a continué de souffrir de la récession au 1er semestre. Le conglomérat industriel schwytzois, qui a essuyé une nouvelle perte, supprime 2500 emplois supplémentaires sur les 16 500 qu'il compte. Son patron, Uwe Krüger est remercié avec effet immédiat.

Les administrateurs d'OC Oerlikon ont désigné à l'unanimité Hans Ziegler en tant que directeur général et délégué du conseil d'administration, a indiqué hier Vladimir Kuznetsov, son président, en présentant les résultats du groupe. Entré l'an passé au conseil d'administration d'Oerlikon, Hans Ziegler, économiste spécialiste des restructurations, devrait rester en fonction au moins quatre mois, le temps de trouver un nouveau patron.

La mise à l'écart de Uwe Krüger, qui dirigeait le groupe depuis 2007, vient sanctionner une performance insatisfaisante, a ajouté le représentant du milliardaire russe Victor Vekselberg, actionnaire majoritaire de Oerlikon. D'autre part, le conseil d'administration veut s'impliquer de manière accrue au niveau opérationnel.

Sur la période sous revue, Oerlikon a subi une perte nette de 99 millions de francs, contre un déficit de 313 millions de francs un an auparavant. Toutefois, des amortissements de goodwill à hauteur de 343 millions de francs étaient alors venus grever le résultat.

Au niveau Ebit, Oerlikon a vu son résultat se détériorer encore par rapport aux six premiers mois de 2008, avec une perte de 164 millions de francs. Les ventes se sont effondrées de 40% à 1,428 milliard et les entrées de commandes de 39% à 1,585 milliard. La récession a particulièrement touché les divisions des machines textiles (Oerlikon Textile) ainsi que celle des systèmes d'entraînement (Drive Systems) de l'ex-groupe Saurer acquis fin 2006. Autre défi de taille pour la direction d'Oerlikon: réduire l'endettement qui se monte à 2,5 milliards de francs et représente son plus gros problème, selon Vladimir Kuznetsov. Si une telle dette est supportable en période de haute conjoncture, elle doit être réduite d'urgence en temps de crise, a dit le Russe. Pour y parvenir, Oerlikon va poursuivre ses mesures de réduction des coûts. Le groupe va procéder à de nouvelles coupes dans son effectif au 2e semestre, après avoir supprimé 1500 emplois au premier semestre.

L'essentiel des 2500 suppressions de postes interviendra en Italie, en Allemagne et aux Etats-Unis. La Suisse sera touchée dans une moindre mesure, mais l'ampleur n'a pas été dévoilée. Les économies escomptées pour 2009 sont estimées à 400 millions de francs.

Hier après-midi, à la Bourse suisse, l'action du groupe schwytzois chutait de 8,1% à 66fr.70. Malgré des perspectives bien incertaines, Oerlikon vise un retour dans les chiffres noirs en 2010. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EmploiSalaires de 2020: les travailleurs ne profitent pas du boom de l’économie selon Travail.SuisseSalaires de 2020: les travailleurs ne profitent pas du boom de l’économie selon Travail.Suisse

RetraitesPrévoyance: les caisses de pension ont dû puiser dans leurs réserves en 2018Prévoyance: les caisses de pension ont dû puiser dans leurs réserves en 2018

PRÉVOYANCECompromis  du 2e pilier menacéCompromis  du 2e pilier menacé

Compromis du 2e pilier menacé

Le projet de réforme de la LPP soumis par les partenaires sociaux part en consultation.

  14.12.2019 00:01
Premium

NoëlCadeaux écolos et bonnes actions: comment ne pas tomber dans le panneau?Cadeaux écolos et bonnes actions: comment ne pas tomber dans le panneau?

PRESTATIONSChômeurs poussés  à la préretraiteChômeurs poussés  à la préretraite

Top