02.08.2015, 18:48

PubliGroupe en chute libre

chargement

Frappé par la crise, ainsi que par le recul du marché publicitaire, PubliGroupe a subi une lourde perte de 8,5 millions au premier semestre 2009.

PubliGroupe a essuyé une perte de 8,5 millions de francs au premier semestre 2009, contre un bénéfice de 43,9 millions un an plus tôt. Le groupe multimédia vaudois a été frappé «par la crise la plus sévère» depuis cinquante ans et le recul du marché publicitaire. «Les changements structurels s'accélèrent», a indiqué hier PubliGroupe dans un communiqué. L'impact le plus fort a affecté les activités de Media Sales, «en profonde transformation», qui a ralenti «momentanément» les autres secteurs.

Le chiffre d'affaires consolidé a chuté de 28%, à 798,4 millions. La marge brute a reculé de 22,6%, à 164,8 millions, en baisse de 48,1 millions. La perte d'exploitation a atteint 3,5 millions, contre un bénéfice de 61,9 millions un an auparavant.

Les réductions de coûts au sein de Media Sales - Publicitas ont cependant permis d'atténuer les effets négatifs de la récession. Les 23 millions d'économies réalisés par rapport au premier semestre 2008 sont encore jugés «insuffisants» pour combler la baisse de la marge brute.

En termes d'activités, tous les secteurs ont été touchés par la crise. Mais Media Sales est «la principale cause des baisses». En un an, son chiffre d'affaires a reculé de 28,8%, à 658,3 millions de francs.

Très dépendant de la presse, le secteur a subi de plein fouet le recul du marché publicitaire et la perte de parts de marché des quotidiens. Il est aussi affecté par des changements structurels, qui ont conduit PubliGroupe à mettre en œuvre «une transformation fondamentale de son modèle d'affaires». Le chiffre d'affaires a reculé de 26% en Suisse. La baisse a atteint 39% au niveau international, à cause de la chute des secteurs de la finance, du tourisme et du luxe.

Les autres activités, Search & Find et Digital Marketing Services, ont également pâti de la mauvaise conjoncture mais profitent encore de la croissance des services online. Le recul des ventes est de 8,7%, à 42,9 millions, pour Search & Find, avec l'arrêt des publications non rentables.

Pour sa part, Digital & Marketing Services a enregistré une baisse de 31,9% du chiffre d'affaires, à 83,6 millions. Custom Publishing a aussi connu un recul des revenus de 12,4%, à 12,7 millions.

Quant au résultat financier du groupe, il a été «grevé à hauteur de 4,8 millions» par un ajustement de valeur découlant d'une nouvelle baisse de la valeur boursière de la participation de 19,9% dans Edipresse. A l'inverse, le cours de l'action de sa participation de 1,4% dans Tamedia, est resté stable.

Par ailleurs, le groupe souligne qu'il a réduit son endettement à 153,4 millions (contre 185 millions au premier semestre 2008 et 199,8 millions au 31 décembre dernier). Les fonds propres, représentant 42,8% du bilan, sont en recul de 2,9 millions, à 428,4 millions de francs. Pour le reste de l'exercice en cours, les perspectives demeurent difficiles. «Les résultats pour 2009 refléteront cette situation, à l'image du premier semestre.»

Media Sales a revu son modèle d'affaires, qui repose sur une offre de services flexible et un système de rémunération à la prestation. PubliGroupe annonce «d'autres mesures» dont un programme de préretraites qui permettra encore de réduire les coûts jusqu'en 2010 voire au-delà. Search & Find va développer ses services online. Enfin, Digital & Marketing Services entend confirmer «sa contribution importante» aux résultats du groupe. A la Bourse, l'action PubliGroupe a bu la tasse. Peu avant la clôture, elle chutait de 4,9% à 95fr.10, pour figurer parmi les perdants du jour. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Emploi et formationArc jurassien: de la recherche appliquée à l’industrie avec la Haute-Ecole Arc IngénierieArc jurassien: de la recherche appliquée à l’industrie avec la Haute-Ecole Arc Ingénierie

SURVEILLANCEMarchés financiers mis en gardeMarchés financiers mis en garde

Marchés financiers mis en garde

Selon le premier monitorage des risques de la Finma, le changement climatique est un danger réel.

  11.12.2019 00:01
Premium

BanquesDonnées bancaires: la Suisse va ouvrir l'échange automatique avec 18 pays supplémentairesDonnées bancaires: la Suisse va ouvrir l'échange automatique avec 18 pays supplémentaires

POLITIQUE MONÉTAIRELes taux négatifs vont encore durerLes taux négatifs vont encore durer

Les taux négatifs vont encore durer

Jeudi, la Banque nationale ne devrait rien changer. Parce que ni la BCE, ni la Fed américaine ne bougeront.

  10.12.2019 00:01
Premium

GENÈVEBlocage américain à l’OMCBlocage américain à l’OMC

Blocage américain à l’OMC

L’Organisation mondiale du commerce est en crise. En jeu, les juges de son tribunal d’appel.

  10.12.2019 00:01
Premium

Top