22.10.2019, 05:30

L'association neuchâteloise d'intégration Be-hôme fête sa première année avec succès

Premium
chargement
Goitom et Dawit ont fait beaucoup de chemin en une année, tout comme Calliope Immer l'association Be-hôme dont elle est membre.

Entraide L’association Be-hôme fête son premier anniversaire. L’organisation neuchâteloise souhaite faciliter l’intégration de réfugiés en créant des binômes avec des personnes de la région. Douze mois riches en apprentissages pour les participants. Témoignages.

«Je tiens à remercier l’association. Dawit et moi n’en serions pas là sans elle.» Goitom est pris d’une pulsion: Be-hôme a changé sa vie. Et il voulait le faire savoir. L’association neuchâteloise réunit depuis un an Suisses et réfugiés au sein de binômes. Ses bienfaits se font déjà ressentir.

Be-hôme organise ce jeudi soir une soirée portes ouvertes afin de...

À lire aussi...

EntraideDes binômes pour faciliter l’intégration des migrants dans le canton de NeuchâtelDes binômes pour faciliter l’intégration des migrants dans le canton de Neuchâtel

IntégrationLa Chaux-de-Fonds: l’association Recif manque de bénévoles pour son espace enfantsLa Chaux-de-Fonds: l’association Recif manque de bénévoles pour son espace enfants

SocialLe Service de la cohésion multiculturelle ouvre une permanence à FleurierLe Service de la cohésion multiculturelle ouvre une permanence à Fleurier

Intégration«Grâce à Recif, je suis sortie de l’isolement, j’existe et je me sens enfin utile»«Grâce à Recif, je suis sortie de l’isolement, j’existe et je me sens enfin utile»

Top