09.06.2019, 18:00

Les syndicats demandent la gratuité des transports publics le 14 juin

chargement
Le collectif pour la grève féministe, ici le 14 mai dernier, a demandé que les transports publics soient gratuits durant les heures précédant la manifestation.

Grève féministe Une lettre envoyée vendredi au Conseil d’Etat par l’Union syndicale cantonale neuchâteloise demande la gratuité des transports publics pour se rendre à la grande manifestation du 14 juin.

Ce vendredi 14 juin, la grève féministe se conclura, à Neuchâtel, par un grand rassemblement dans les rues de Neuchâtel, dès 17 heures. Pour que toutes et tous puissent y prendre part, le Collectif neuchâtelois pour la grève féministe 2019 et l’Union syndicale cantonale neuchâteloise ont demandé au Conseil d’Etat, la gratuité des transports en commun dans les heures précédant la manifestation.

Une demande pour laquelle, selon la missive des syndicats, l’exécutif cantonal a choisi de répondre «par une posture d’évitement». Les autorités ont en effet redirigé la demande à la communauté tarifaire Onde verte, «laquelle a instantanément renvoyé le collectif au Conseil d’Etat», écrit l’Union syndicale. Qui a donc réécrit au Canton et à son chef du Département du développement territorial et de l’environnement, Laurent Favre, afin de réitérer sa demande de gratuité. «C’est pour une position nette, démocratique, au diapason des enjeux actuels, que le Conseil d’Etat doit se manifester», conclut la missive. 

Sa réponse n’a pas encore été donnée.

 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

IndustrieLe fabricant Biennois Mikron licencie 25 personnes au TessinLe fabricant Biennois Mikron licencie 25 personnes au Tessin

ParrainageNotre lait bio se transforme essentiellement en fromage… non bioNotre lait bio se transforme essentiellement en fromage… non bio

Violences conjugalesViolences conjugales: «Dénigrement, harcèlement et insultes sont destructeurs»Violences conjugales: «Dénigrement, harcèlement et insultes sont destructeurs»

TémoignageLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugaleLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugale

SociétéViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silenceViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silence

Top