17.11.2019, 16:49

«Vigousse», 10 ans et toujours méchant

Premium
chargement
1/2  

Presse Plus de 300 amateurs d’humour et de satire se sont pressés samedi à Yverdon pour les 10 ans de «Vigousse». L’occasion de discuter des secrets du petit hebdomadaire satirique romand pour durer.

«En liberté, un canard a une durée de vie moyenne de dix à quinze ans», lançait l’animatrice de Couleur 3, Laura Chaignat, samedi au gala des 10 ans de «Vigousse», au théâtre Benno-Besson d’Yverdon-les-Bains.

L’hebdomadaire est donc un papy dans le monde des «canards». Et encore plus dans celui de la satire suisse romande. Mais quels sont ses secrets? Battra-t-il le record de longévité des palmipèdes sauvages? C’est ce que nous avons demandé à des collaborateurs et des lecteurs du...

À lire aussi...

RecherchePourquoi s'énerve-t-on en salle d'opération? Des chercheurs neuchâtelois répondentPourquoi s'énerve-t-on en salle d'opération? Des chercheurs neuchâtelois répondent

Votation cantonaleLes apprentis neuchâtelois réclament le droit de vote à 16 ansLes apprentis neuchâtelois réclament le droit de vote à 16 ans

JusticeLes nouveaux policiers neuchâtelois assermentésLes nouveaux policiers neuchâtelois assermentés

CommerceColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du boisColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du bois

PolitiqueQuelles commissions pour les parlementaires neuchâtelois?Quelles commissions pour les parlementaires neuchâtelois?

Top