14.10.2019, 16:00

Neuchâtel: payé 15 francs de l'heure, un vendangeur dénonce un salaire «d’esclave»

Premium
chargement
Les vendangeurs n'ont pas droit au salaire minimum cantonal.

Emploi L’employé d’un viticulteur du littoral neuchâtelois se plaint de son salaire, qu’il trouve trop bas. Quelles sont les règles en la matière?

«L’esclavage moderne, ça devrait être fini!» Charles* est écœuré. Lorsqu’il a appelé la rédaction, il vendangeait depuis une dizaine de jours sur la parcelle d’un domaine viticole du Littoral. «Mon contrat m’a été présenté après une semaine de travail et j’ai découvert que je gagnais 14,90 francs de l’heure. J’ai porté trois tonnes de raisin par jour sur le...

À lire aussi...

RémunérationsSalaire minimum neuchâtelois: ces patrons qui n’appliquent toujours pas la loiSalaire minimum neuchâtelois: ces patrons qui n’appliquent toujours pas la loi

EmploiLe règlement d'application sur le salaire minimum neuchâtelois adoptéLe règlement d'application sur le salaire minimum neuchâtelois adopté

Canton de NeuchâtelLe salaire minimum sera finalement de 19,70 francs de l'heure dans le canton de Neuchâtel (et non de 20)Le salaire minimum sera finalement de 19,70 francs de l'heure dans le canton de Neuchâtel (et non de 20)

VignesCanton de Neuchâtel: c’est parti pour le gros des vendangesCanton de Neuchâtel: c’est parti pour le gros des vendanges

Top