02.08.2015, 18:48

Citygreen démocratise le vélo électrique

chargement
Par FANNY NOGHERO

«Les vélos électriques sont non seulement pratiques, écologiques, mais également utiles pour retrouver une certaine indépendance.» Sonia Rey et Philippe Grandjean ne tarissent pas d'éloges sur le produit qu'ils conçoivent et distribuent via leur société Citygreen, qui vient de voir le jour à Couvet.

Sonia Rey espère que ce moyen de locomotion offrira une nouvelle autonomie à ceux qui peinent à se déplacer, notamment les personnes âgées ou souffrant d'un handicap. «Avec les vélos électriques, il suffit juste de faire tourner les pédales, quelle que soit la déclivité», certifie Philippe Grandjean, qui travaille au développement d'un tricycle, destiné à ceux qui ont un équilibre défaillant.

Si le choix de l'électrique est lié au trend actuel, Philippe Grandjean ne débarque pas pour autant dans un milieu inconnu. Avant de se lancer dans l'activité qui l'occupe depuis une vingtaine d'années, il a tenu durant longtemps un commerce de vélos.

Bien qu'ils espèrent réaliser une partie de leurs ventes via internet et un réseau de distributeurs, les patrons de Citygreen ouvriront aussi, le 5 septembre prochain, une enseigne à la rue Saint-Gervais, à Couvet.

En partie conçus par les deux associés, les vélos sont montés en Chine. «Nous expliquons ce que nous voulons, on nous envoie un prototype que nous testons, avant de donner le feu vert pour la fabrication.» Leur objectif étant avant tout de parvenir à produire des vélos électriques accessibles à tous. Ainsi, trois des cinq modèles que propose pour l'heure Citygreen ne coûtent pas tout à fait 1000 francs. Alors qu'en moyenne, ce type de vélos navigue entre les 2500 et 4000 francs. Un tour de force réussi grâce à l'utilisation de batteries au plomb et non au lithium pour l'entrée de gamme. «Leur élimination ne pose pas plus de problème qu'avec celles au lithium», assure Philippe Grandjean. «De surcroît, elles sont plus fiables et ont une durée de vie approximative d'une dizaine d'années.»

Autre atout de deux des modèles Citygreen: ils sont pliables et peuvent être emmenés partout. Les moins sportifs n'ont désormais plus aucune excuse pour ne pas faire du vélo.

Citygreen démocratise le vélo électrique


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NotoriétéLa dynamisation du Centre sportif du Val-de-Travers passera par un nouveau nomLa dynamisation du Centre sportif du Val-de-Travers passera par un nouveau nom

PéréquationUn comité d’initiative réclame 23 millions de francs au Canton pour les communes d’altitudeUn comité d’initiative réclame 23 millions de francs au Canton pour les communes d’altitude

L’offensive des hauteurs

Un comité lance une initiative populaire cantonale pour que le Canton verse aux communes d’altitude 90% des 23 millions...

  13.12.2019 16:44
Premium
  Val-de-Ruz

OuvrageFleurier: ils terminent le livre de Jacques Kaeslin, décédé en mars dernierFleurier: ils terminent le livre de Jacques Kaeslin, décédé en mars dernier

PolitiqueLa Côte-aux-Fées se donne trois ans pour réfléchir à sa station de pompageLa Côte-aux-Fées se donne trois ans pour réfléchir à sa station de pompage

MobilitéLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de busLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de bus

Top